Veille thématique hebdomadaire Pandémie mondiale Covid-19

Mis à jour : mai 7

Crise sanitaire et implications économiques


Par Antoine CRÉTIEN

Bilans arrêtés au 29/03/2020 – 14h00

Directeur de publication : Thomas Meszaros

Responsable scientifique : Jean-Luc Lautier

Cette veille thématique, résolument internationale, a pour objectif de mettre en lumière les signaux de sortie de crise, les espoirs et les solidarités nouvelles. Inédite par son ampleur, cette crise sanitaire a arrêté le monde ; mais observer la crise ne suffit pas : il faut préparer la suite et comprendre comment le monde pourra évoluer en prenant en compte les enseignements de cette crise, et particulièrement sur le plan économique. C’est toute l’ambition de cette veille qui se propose également de relayer des liens culturels ou distractifs permettant de mieux vivre le confinement.


1. Situation mondiale : généralités


Center for Systems Science and Engineering (CSSE) – Johns Hopkins University, Baltimore, USA

https://www.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6


Au niveau mondial, la pandémie est désormais régulée en Chine, en Corée du Sud, à Singapour, Hong-Kong et Taïwan où elle est entrée dans une phase descendante avec un nombre de guérisons journalier supérieur au nombre de nouvelles infections détectées ; toutefois, un retour épidémique est à craindre avec des infections croissantes dans les pays du Sud-Est (Vietnam, Thaïlande…) d’autant que la population chinoise, relativement peu infectée dans de nombreuses régions, restera sensible à toute nouvelle vague.

Une étude d’impact économique du Covid-19 a été publiée par le Cabinet McKinsey et propose plusieurs scénarios de sortie de crise ; document indispensable pour penser l’après-crise : il est disponible ici.

Éléments de solidarité internationale


De nombreux pays ont apporté une aide matérielle à l’Italie, pays européen le plus touché par l’épidémie. C’est le cas notamment de la Russie, de la Chine et de Cuba qui a par exemple envoyé 52 médecins à Bergame. La solidarité européenne s’organise également ; ainsi des hôpitaux allemands, suisses et luxembourgeois ont décidé d’accueillir des patients français pour soulager les services de santé du Grand Est.


Afin d’aider un maximum de pays, la Chine a lancé sa plateforme d’information scientifique liée au Covid-19 (Knowledge Center for China’s Experiences to Respond Covid-19) où le pays partage ses avancées et expériences médicales. Des fonds chinois (Jack Ma & Alibaba) ont également annoncé des dons financiers et matériels pour l’ensemble des pays asiatiques depuis l’Iran jusqu’au Philippines afin d’aider l’ensemble des pays d’Asie à enrayer cette épidémie qui paralyse l’économie mondiale. En savoir plus : ici (Les Echos)… et là (INSERM)…


Les pays membres du G20, réunis par visioconférence Jeudi 26 Mars, ont annoncé leur intention d’injecter « plus de 5 000 milliards de dollars » dans l’économie mondiale pour « contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie » de la pandémie de Covid-19.

Avancées médicales et recherche scientifique


La Chine a commencé, le 20 Mars, une série de tests pour un vaccin du Covid-19 : 200 volontaires de Wuhan ont reçu leurs premières injections et doivent être suivis durant 6 mois. Au Canada, ce sont 6 000 volontaires qui ont répondu à un appel lancé pour évaluer les effets de la colchicine sur le virus (étude de 3 mois). En Russie, les autorités sanitaires ont annoncé un vaccin à l’horizon fin 2020 et ont commencé les tests sur des animaux cette semaine.


Un essai clinique à l’échelle européenne a été lancé le 4 Mars pour tester 4 traitements expérimentaux : c’est le programme Dicovery, financé par l’UE, coordonné par l’INSERM et piloté par Florence Ader (infectiologue, CHU de Lyon, CNRS, INSERM, Univ. Lyon 1). Cet essai clinique concernera 3 200 patients européens dont 800 Français. Un autre essai sous l’égide de l’OMS – programme Solidarity – a également été annoncé.


En France, c’est l’hydroxychloroquine prônée par le Professeur Raoult qui déchaîne les passions. Le médicament, qui a été autorisé par décret à usage en milieu hospitalier, n’est pas un remède pour les cas les plus graves et son efficacité réelle reste à démontrer ; toutefois, il permettrait, d’après les premières observations de faire diminuer voire disparaitre la charge virale ce qui laisse augurer une baisse massive de la contagiosité s’il est prescrit suffisamment tôt. Ce médicament avait déjà été utilisé en Chine pour lutter contre la propagation du virus mais n’avait pas été jugé plus efficace qu’un traitement classique du Covid-19 – Cf. Quelle efficacité de la chloroquine ? (ScienceEtAvenir.fr)


Un nouveau test du Pr. Raoult « concluant mais faillible » a été publié ce Vendredi 27 Mars.


2. Pandémie et économie mondiale

Situation en Asie

Afin d’éviter tout retour de l’épidémie, la Chine a fermé provisoirement l’ensemble de ses frontières aux étrangers, sauf dérogations diplomatiques et circonstances familiales exceptionnelles. La hausse des infections et des décès au Covid-19 dans la zone Asie-Pacifique fait craindre à la Chine un retour massif du virus sur son sol.


Au Japon, la situation évolue rapidement. Jusqu’à lors plutôt épargnées, les îles japonaises pourraient connaitre un sursaut épidémique selon les autorités qui envisagent de confiner le cas échéant les grandes villes du pays. L’annonce du report des Jeux Olympiques a soulagé la population qui ne souhaite pas augmenter les risques de contagion massive.

Situation en Europe


La Fondation Robert Schuman propose à l’ensemble des Européens de découvrir les richesses culturelles et intellectuelles de l’ensemble des pays de l’UE en publiant tous les deux jours une liste de visites virtuelles, de concerts, d’analyses et de documentaires gratuits partout en Europe :

Visiter l’Europe de la culture (Robert-schuman.eu)


Implications et mesures économiques


En Allemagne, pour la première fois de son histoire, le gouvernement fédéral a suspendu les restrictions de déficit public et a fait voter un plan de relance de l’économie chiffré à 1 100 milliards d’euros.


Plan de relance faramineux en Allemagne (Capital.fr)

Le groupe Airbus a quant à lui annoncé une réouverture partielle de ses usines en France et en Espagne malgré la pandémie et le risque de pénurie dans les approvisionnements.

Zoom pays : la France

La situation reste très tendue dans le Grand Est malgré les évacuations régulières de patients vers des zones françaises moins infectées ou vers les pays frontaliers. La vague épidémique est également en train de toucher l’Île de France où les capacités d’accueil en réanimation seront saturées dans les prochains jours (1 100 lits en réanimation occupés actuellement sur 1 500 disponibles). Le confinement a été prolongé jusqu’au 15 Avril, et sans doute le sera-t-il au-delà selon le Comité scientifique, en attendant une politique de dépistage massif permettant de lever le confinement sans craindre un sursaut épidémique. 


L’ensemble de la société civile se mobilise en France, en parallèle de l’action des services médicaux et des Armées. La Marine Nationale a ainsi été appelée à évacuer des patients depuis la Corse vers le continent, à bord du porte-hélicoptère Tonnerre ; deux autres navires, le Mistral et le Dixmude seront déployés en Outre-mer afin d’aider les territoires français à faire face à l’épidémie dans le cadre de l’opération Résilience (centrée sur l’aide et le soutien aux populations ainsi que sur l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie de Covid-19, en métropole et outre-mer, dans les domaines de la santé, de la logistique et de la protection).


Opération Résilience (Défense.gouv.fr)

Le gouvernement, en vertu de la promulgation de l’état d’urgence sanitaire pour une durée de deux mois renouvelables, a publié une ordonnance permettant aux employeurs de déroger provisoirement au droit du travail pour adapter leur organisation et faire face aux difficultés économiques dans le contexte de l’épidémie du Covid-19 (congés payés, RTT, durée du travail, temps de repos…).


En Auvergne-Rhône-Alpes, la Région mobilise 600 millions d’euros, en plus du Fonds de solidarité initié par le gouvernement, pour venir en aide aux entrepreneurs, artisans, agriculteurs et professions libérales.

Situation aux États-Unis




Les États-Unis entrent brutalement dans la crise sanitaire du Covid-19 et sont déjà en passe de venir le nouveau foyer de la pandémie tandis que leur système de santé est déjà en situation critique. Mais l’exécutif veut voir dans cette crise une opportunité économique à l’heure où plus de 3 millions d’étasuniens se sont inscrits au chômage en une semaine. La FED s’apprête ainsi à financer l’économie de manière illimitée tandis que le gouvernement de Donald Trump est en passe de faire voter le plus ambitieux plan de relance économique de l’histoire :

  1. 1800 milliards de dollars mobilisés sur le budget fédéral (10% du PIB des États-Unis)

  2. Mise en place de l’Helicopter money : des chèques compris entre 1000 et 1200 dollars pour chaque adulte étasunien et 500 dollars pour chaque enfant

  3. 500 milliards de prêts aux entreprises et aux collectivités

Un plan de relance historique (Capital.fr)

Institut d’Études des Crises et de l’Intelligence Économique et Stratégique

Université Jean Moulin Lyon 3 - CLESID

15 Quai Claude Bernard, 69007 Lyon

crisesinstitut@gmail.com

©2020 par Institut d’Études des Crises et de l’Intelligence Économique et Stratégique.

Institut de recherche à but non lucratif

N°RNA W691090048 - n° de parution 20160011