• IEC-IES

La place du GIGN dans la lutte judiciaire contre le terrorisme : entre délaissement et isolement

Par Hugo Gabillard

En février 2019, le quotidien Le Monde a publié une “enquête sur le GIGN, ses ratés, ses états d’âme” (1) . Quelques mois plus tôt, en septembre 2018, le journaliste spécialiste des questions de sécurité et de défense, Jean Dominique Merchet insistait sur le fait que l’unité est un “trésor national” mais qu’elle traverse “une période compliquée” (2). Ces constats s’expriment depuis les attentats de 2015 et particulièrement ceux du 13 novembre 2015. Certains gendarmes du Groupe, créé en 1974 par Christian Prouteau, avaient mal vécu de ne pas avoir été déployés en soutien des policiers du RAID (Recherche, assistance, intervention, dissuasion) et de la BRI-PP (Brigade de recherche et d’intervention de la Préfecture de P